Sophie Théodose – Enlumineur contemporain

Île-de-France – 1966

 

Sophie Théodose consacre sa carrière à la création. Elle débute par le modélisme et le stylisme dans la Haute Couture. Puis en 2003, après quinze années d’investissement dans cette spécialité, elle décide de se reconvertir et revisiter l’enluminure.

 

Dès 2005, elle suit un enseignement auprès de Benoît Cazelles, Maître enlumineur contemporain à Lisieux. Elle y apprend les techniques traditionnelles qu’elle estime essentielles à la pratique du métier. « Tout apprentissage nécessite un maître de référence de l’enluminure contemporaine qui insuffle les bases de la création et l’exigence qu’elle requiert ». Grâce à la maîtrise de son savoir-faire, elle crée sous l’inspiration de l’enluminure médiévale. Elle s’approprie les techniques traditionnelles et s’en affranchit petit à petit pour donner libre cours à son imagination. Son regard moderne et innovant s’installe progressivement au cours de sa carrière.

 

En 2013, elle ouvre son propre atelier. Elle y décline avec patience, minutie et passion l’enluminure de façon contemporaine, en mêlant or, argent et pigments éclatants sur le parchemin, le stuc et le papier mâché. Ses enluminures deviennent des objets d’art, des vases ou des panneaux décoratifs de grande taille. Toutes ses pièces sont à destination de particuliers, de décorateurs, d’architectes d’intérieur et de designers.

 

Recherche et innovation

Ce savoir-faire présente deux problématiques : le souci du support parchemin et la forte connotation archaïque et religieuse.

 

Cette technique médiévale méconnue et oubliée ornait à l’époque les manuscrits en parchemin à des fins décoratives. Aujourd’hui, Sophie Théodose utilise ce support de manière responsable. Elle se fournit chez un parcheminier dont les cuirs proviennent exclusivement d’abattoirs agréés où les animaux ne sont pas abattus pour la valeur marchande de leur peau. Ces cuirs sont des sous-produits de l’industrie agro-alimentaire. La fabrication du parchemin s’effectue à la chaux pure et ne nécessite aucun produit chimique.

 

Très fière de son savoir-faire et de sa spécialité, Sophie Théodose développe le concept d’enluminure nomade. Celle-ci se libère de ses représentations et de ses supports d’origine pour devenir objets d’art contemporain. La modernité des créations de l’artisane, vient de sa capacité à travailler sur plusieurs matières comme le parchemin, le stuc ou encore le papier mâché. Elle aime jouer avec sa matière, la toucher, la modeler, afin de réaliser ses œuvres et ses supports de A à Z. C’est ainsi que Sophie Théodose arrive à emmener ses interlocuteurs vers l’enluminure de manière détournée.

 

Volonté de transmission

Elle réalise son savoir-faire dans une démarche permanente d’apprentissage. « Je ne finirai jamais d’apprendre, l’humilité est importante ». Sophie Théodose assume pleinement sa vocation. Son objectif est de dépoussiérer le métier afin que les clichés qui y sont associés disparaissent. Ainsi, elle écoute et s’inspire de divers interlocuteurs (clients, amateurs, professionnels etc.) et continue de se faire l’œil afin d’imaginer une autre vie pour l’enluminure.

 

Par ailleurs, elle a enseigné dans des écoles afin de partager ses convictions et son métier en voie de disparition. Aujourd’hui, elle forme Audrey dans son atelier, avec qui elle envisage de collaborer sur du long terme. De plus, dans une optique d’exporter son travail à l’international, elle participe à l’événement HomoFaber en 2022.

 

La Fondation Rémy Cointreau accompagne Sophie Théodose dans l’acquisition de parchemin et d’une table à clayettes réalisée sur-mesure.

Marie Grillo - Maître verrier et créatrice de vitraux

VERRE

Maxime Bellaunay - Ebéniste des territoires

PIERRE