ARTISAN DU MOIS

Maxime Bellaunay est l’Artisan du Mois !

Maxime Bellaunay est ébéniste sculpteur, il a été soutenu par la Fondation Rémy Cointreau en 2021. Après un BMA en ébénisterie et un DMA spécialisé en décors et traitement de surface à l’école Boulle, il installe son atelier aux Ateliers de Paris. Ses commandes, de particuliers ou de décorateurs d’intérieurs, sont des pièces uniques ou réalisés en série limitée.  Dans ce nouvel épisode de l’Artisan du Mois, découvrez son savoir-faire !

Le métier

Le savoir-faire de l’ébéniste est un métier d’art qui a traversé les siècles. Il désignait en premier lieu le travail du bois d’ébène, et la transformation de cette matière en mobilier créatif.  Le métier est aujourd’hui en constante évolution et ne se cantonne plus à l’utilisation d’un seul matériau.

Initialement, Maxime avait envisagé de créer des instruments de musique. C’est à la suite d’un stage qu’il choisit alors de poursuivre ses études en ébénisterie. Aujourd’hui, il travaille surtout la pierre dans son atelier, combinant ses compétences en ébénisterie avec la sculpture. Cette approche le place à la croisée de deux disciplines rarement associées, ce qui confère à ses créations une originalité unique. En emmenant la pierre dans des secteurs inattendus, il suscite la contemplation et l’émotion à travers ses créations.

Le geste

Dans le métier de l’artisan, entre tradition et modernité, chaque geste compte. Voyageant beaucoup, notamment au Japon, Maxime voit le geste comme un langage universel qui transcende les cultures et les frontières. Ses gestes favoris permettent de découvrir un dessin dans la pierre mais aussi de la creuser et la texturer. « C’est comme révéler un objet qui est déjà présent dans la matière » ajoute Maxime Bellaunay.  Lorsqu’il travaille ainsi, il perd la notion du temps, se laissant guider par ses outils.

Transmission

Depuis 2019, Maxime Bellaunay partage son expertise en enseignant à l’Ecole Boulle et à l’Ecole de Condé, où il supervise l’atelier de prototypage. En plus de son rôle d’enseignant, il accueille des stagiaires dans son atelier. La transmission de son savoir-faire est pour lui essentielle, permettant de faire évoluer et de perpétuer le métier.

La Fondation Rémy Cointreau a soutenu Maxime dans l’acquisition d’un ensemble d’outillage de taille de pierre lui permettant la spontanéité du travail de la pierre dans son atelier.

Partagez cet article

Autres articles à lire...

Bernard Mauffret est l’artisan du mois !

Dans le 11e arrondissement de Paris, Bernard Mauffret, ébéniste designer, nous fait découvrir son univers dans l'épisode 8 de notre série de vidéo-portraits sur les artisans de la Fondation.

Marie-Anne Thieffry – Dentellière sur carton, crée un site en ligne

Le confinement a fait prendre conscience à Marie-Anne Thieffry, dentellière sur carton, de l’importance de relayer son savoir-faire sur un autre canal que les salons ou expositions.