Marie-Anne Thieffry – Dentellière sur carton

NORMANDIE – 1964

 

Après avoir suivi des cours à l’ESAG-Penninghen, puis à l’ENSAAMA-Olivier de Serres, Marie-Anne Thieffry obtient un diplôme d’architecture d’intérieur. Elle se consacre pendant plus de vingt-cinq ans à la publicité en tant que directrice artistique, mais ne perds jamais de vue l’art et la création. En 2003, elle expérimente le carton comme matériau de réalisation, sous l’influence des architectes Franck Gehry et Shigeru Ban qui l’utilisent. Ce support lui offre une grande liberté artistique grâce à sa souplesse, à sa capacité à se transformer, à capter et à renvoyer à la lumière.

 

En 2005, elle ouvre son atelier et en 2010, elle se consacre pleinement à son activité de dentellière sur carton. Son travail s’articule autour de divers champs artistiques comme le design, la sculpture ou encore les arts plastiques, dont les supports de création sont le carton et le papier recyclé. Marie-Anne Thieffry expose régulièrement ses pièces dans des salons ou encore des galeries. Elle a également participé au reportage La Maison France 5 en 2015.

 

Créativité dans un nouveau métier

Marie-Anne Thieffry a une conscience écologique très forte. Elle détourne le carton de récupération et le façonne à loisir selon son imagination. Elle s’inspire du monde qui l’entoure en expérimentant en permanence ce matériau dont la texture douce mais brut à la fois, lui offre la possibilité de jouer avec les volumes, les pleins, les vides et la lumière.

 

Après préparation des moules et des formes, Marie-Anne Thieffry utilise de nombreuses techniques comme le contre-collage pour le côté graphique, le coupage du carton en fines lamelles ou encore le collage de feuilles en tête à tête. Elle joue avec la dentelle de carton pour sa finesse et sa poésie et le tressage de papier pour son côté très rythmé.

 

Elle cherche inlassablement à faire évoluer ces techniques pour amener le carton et le papier vers des univers très souvent inattendus. Marie-Anne Thieffry entame une période nouvelle où elle va associer de nouvelles matières avec le carton recyclé.

 

 

Volonté de transmission

Son métier est ancien et nouveau à la fois. Hybride, il appartient au savoir-faire des fabricants de luminaire et aux sculpteurs. Marie-Anne Thieffry le revisite entièrement avec le carton. La qualification d’un apprenti n’est pas aisée car non répertoriée. Mais son envie de transmettre est bien là, et le besoin de mains supplémentaires également.

 

Marie-Anne Thieffry passe la moitié de son temps à découper le carton avant de réaliser une œuvre. La Fondation Rémy Cointreau participe à l’acquisition d’une machine à découper qui lui fait gagner cinq heures de travail par jour.

Wilfrid Jolly - Orfèvre dinandier

MÉTAL

Jacques Loire – Maître verrier

VERRE