SAVOIR-FAIRE DE LA

CIRE

Ce savoir-faire nécessite l’utilisation d’un matériau souple à la fois naturel et artificiel : la cire.

 

Le cirier travaille un mélange de cire animale (cire d’abeille), minérale (paraffine) et végétale. La cire fondue est teintée dans la masse. La forme droite ou conique de la bougie dépend de la technique employée pour déposer la cire sur la mèche « à la louche » ou « à la plongée ».

La cire est utilisée dans l’industrie mais également dans l’artisanat.

L’artisan cirier confectionne depuis des siècles bougies et cierges, composés de matière combustible et d’une mèche de coton tressée. Au-delà de l’éclairage, aujourd’hui, la bougie est utilisée pour des raisons religieuses, de méditation, de décoration intérieure et de désodorisant intérieur. Elle est devenue incontournable pour nos maisons. La cire est également manipulée en fonderie à travers la technique de la cire perdue.

L’artisan cirier doit vérifier les températures, prendre soin aux matières premières utilisées (tout ne s’utilise pas dans une bougie), élaborer ses parfums, définir la coloration, et déterminer la technique qu’il utilisera pour chacune des bougies créées.

 

Le cirier possède différentes techniques de fabrication :

La technique du trempage lorsque que de longues mèches sont plongées dans une cuve de cire. Entre chaque plongée, la cire doit se solidifier. Le cirier procède à autant de plongées que nécessaire pour obtenir le diamètre voulu.

La technique du jetage où le cirier puise la cire à l’aide d’une louche et la verse sur chaque mèche suspendue au-dessus de la cuve. Pendant que la cire refroidit sur une mèche, le cirier procède à la même technique pour chacune des mèches, jusqu’à obtention du diamètre voulu. Cette technique peut aussi être utilisée en finition.

La technique du remplissage est préférée pour fabriquer des bougies se présentant dans un contenant.

Enfin, la technique du moulage suppose l’utilisation d’un moule aux formes particulières, choisi ou sculpté en fonction de la bougie et de l’effet souhaité.

 

C’est la technique retenue par notre artisan cirière, Mona Oren, qui développe dans sa pratique artistique une expertise du moulage et de l’empreinte.

A travers ses créations, la sculptrice fait le pari de dépasser la simple utilisation de la cire comme combustible et de valoriser ce matériau pour ce qu’il est : souple, malléable et délicat. Mona pratique une technique personnelle et très créative de la cire, sa matière de prédilection, qu’elle travaille dans tous ses états, liquide et solide.