Louis Monier – Menuisier en sièges

Ile-de-France – 1989

Louis Monier est menuisier en sièges.

 

En 2004, il entre à l’atelier de menuiserie en sièges de l’école Boulle en passant par la filière FMA (Formation des Métiers d’Art). Par la suite, il obtient le Diplôme des métiers d’art de la spécialité en 2009. Au sortir de ses études, il s’installe à son compte et s’investit au Mobilier National en tant que restaurateur des collections destinées à l’ameublement du palais de l’Elysée et des Grands corps de l’État. Il s’y forme l’œil sur les plus beaux sièges de la collection. En 2013, il poursuit son activité en tant qu’artisan d’art indépendant en créant la société « Atelier Monier », qu’il installe à Paris où il représente la cinquième génération d’artisans de bois.

 

Spécialisé en création, conception et fabrication de sièges, il y réalise des pièces en bois massif qu’il organise autour de trois types de travaux : les pièces de style, les pièces sur-mesure et les pièces de création.

 

2019 – Médaillé Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie « Menuiserie en sièges » pour la réalisation d’un fauteuil en palissandre des Indes (même promotion que Pascal Renoux) ;

2021 – L’Atelier Monier reçoit le label d’état EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant).

 

Recherches et innovation

Passionné, Louis Monier aborde tous les aspects du métier avec des réalisations inspirées des grands maîtres du XVIIIe siècle et avec des créations de pièces modernes et contemporaines pour des décorateurs, des designers ou des architectes d’intérieur. Il adapte les dimensions de ses sièges en fonction des commandes et mélange les styles tout en y apportant sa vision contemporaine du métier. Pour son modèle d’assise « Débilardo », il imagine un siège entièrement composé de courbes qui changent de plan dans l’espace. Elles sont dites « débillardées ».

 

Le savoir-faire du bois implique des spécialités diverses et variées comme l’ébénisterie ou l’ornementation. Le menuisier en sièges quant à lui, travaille le bois massif et le volume. Il envisage sa création sous tous les angles et y applique toutes ses réflexions autour de la fibre et de la mécanique pour sculpter la matière sous l’impulsion de son corps. Il agit comme un véritable chef d’orchestre en accordant tous les métiers nécessaires à la fabrication d’un siège : tapissier, canneur, sculpteur, tourneur, etc. Grâce à la « géométrie descriptive » il définit ses lignes qu’il modélise avec un logiciel et les conceptualise grâce à l’impressions 3D. Il les taille ensuite dans la masse, les sculpte et les assemble. Son métier est à la limite entre la sculpture et l’ergonomie.

 

Volonté de transmission

 

Très attaché à la transmission des savoir-faire, il accueille des élèves dans son atelier pour leur transmettre ses connaissances et leur permettre d’acquérir un début d’expérience professionnelle. C’est le cas de Clémence, stagiaire dans le cadre du Prix Savoir-faire en transmission, mais aussi de Valentin, aujourd’hui salarié de l’entreprise.

 

Louis Monier est très investi dans la validation des sujets et dans les corrections des épreuves de CAP en Île-de-France et des concours MAF (Meilleurs Apprentis de France) en 2021 pour lesquelles il est engagé en tant que responsable de métiers. Il sera par ailleurs membre du jury MOF (Meilleurs Ouvriers de France) pour les prochains concours.

 

Son métier est de moins en moins suivi par les élèves, induisant ainsi la réduction des formations spécialisées. Il est à ce jour, le dernier Meilleurs Ouvriers de France dans sa spécialité et l’un des derniers ambassadeurs de ce savoir-faire exigeant.

 

 

La Fondation Rémy Cointreau est heureuse de pouvoir soutenir Louis Monier dans l’acquisition d’outils pour la réalisation de ses pièces.

Annie Bocel - Estampe & gravure de poinçons typographiques

GRAVURE DE POINÇONS TYPOGRAPHIQUES

Sylvie Deschamps - Maître d'art, brodeuse d'or