William Amor – Ennoblisseur de matières délaissées

Île-de-France – 1980

 

William Amor est artiste plasticien et créateur autodidacte d’œuvres messagères et d’ornements floraux. Animé par l’engagement, la beauté du vivant et la poésie, il imagine des créations florales d’exception. Son objectif est de rendre nobles les matériaux contemporains dévalorisés.

 

Au fil de sa carrière, il se spécialise donc dans la valorisation des matières délaissées (chutes, déchets etc.). Désireux de faire passer des messages et d’interpeler le public à travers son art, il dévoile sa signature artistique lors de la COP21 en 2015. Celle-ci repose sur la transformation des déchets plastiques en œuvres florales délicates. Cette même année, il fonde son entreprise, Les Créations Messagères, et entre en résidence aux Ateliers de Paris en 2017. Cet atelier s’inscrit dans les valeurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

 

William Amor collabore avec de grandes Maisons et entreprises du luxe : Kenzo, Guerlain, Lesage, Landmark Hong Kong, Viktor & Rolf, Hôtel Mariott. De plus, son travail a été exposé dans divers lieux culturels. On compte parmi eux le salon Révélations en 2019, le Musée des Arts Décoratifs ou encore la galerie Rossana Orlandi.

 

2019 – Prix de la Création des Ateliers de Paris dans la catégorie « Métiers d’Art (Talent Emergent) » ; lauréat de la Fondation Banque Populaire ; la Fondation EY l’a accompagné pour la rédaction de ses statuts.

2018 – Label Fabriqué Paris.

 

Recherche et innovation

Son savoir-faire est un nouveau métier d’art. En effet, sa démarche et son travail engagés trouvent leur origine dans le souhait d’amener plus loin l’Upcycling. En considérant le déchet comme une matière première de création, il le traite comme un matériau noble du secteur du luxe.

 

Après des années de recherches et d’expérimentations, William Amor imagine son propre procédé technique. Celui-ci consiste à texturer, coloriser, plisser, sculpter des sacs ou des bouteilles en plastique. Il façonne ses créations ornementales et ses sculptures avec méticulosité en utilisant divers outils et techniques qu’il détourne de leurs usages. Il réinvente ainsi le métier d’art de parurier floral et crée le métier d’ennoblisseur de matières délaissées.

 

Volonté de transmission 

Une dimension sociale s’ajoute à sa démarche artistique. Depuis janvier 2018, l’artiste s’entoure de personnes handicapées pour réaliser ses productions. Il les appelle Les Petites Mains d’Or. Aussi, il est en collaboration avec l’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) et « Les Ateliers du Moulin » de la Fondation Franco-Britannique de Sillery. Les objectifs sont de transmettre ses gestes et son art et de pérenniser son savoir-faire.

 

Il accueille également des apprentis et notamment Jenna Broult, lauréate des Prix Savoir-faire en transmission 2021 du BDMMA.

 

La Fondation Rémy Cointreau soutient William Amor dans l’acquisition d’un lot de matrices en acier et d’emporte pièces, ainsi que d’outils de parurier floral provenant d’un ancien artisan lyonnais de la fin du XIXème siècle. Cette aide lui permet de faciliter la transmission de ses gestes et de développer d’autres techniques d’ennoblissement. Aussi, cela lui permet de faire perdurer la mémoire historique de ces outils anciens de parurier floral, métier d’art devenu rare.

Eve George - Souffleuse de verre

VERRE

Pierre Salagnac – Bronzier d’art

MÉTAL