Pascal Renoux – Coutelier d’art

NOUVELLE-AQUITAINE – 48 ans 

 

Après des cours du soir aux Beaux-arts d’Angoulême (bac arts plastiques), un BTS en architecture d’intérieur et de nombreux stages, Pascal Renoux découvre, pendant ses études d’architecture, la forge avec son beau-père et décide de devenir forgeron.

En 1996, il crée son entreprise artisanale spécialisée dans la fabrication de pièces de forge pour les monuments historiques et la reconstitution d’armes médiévales.

50% de son activité est consacrée à l’affûtage ou la fabrication d’outils de tonnellerie.

Aujourd’hui, en plus de la réalisation de couteaux traditionnels, Pascal conçoit également des pièces en damassé d’acier, des couteaux à secrets et dispose d’une réelle expertise en métaux.

Pascal utilise des techniques d’armurerie et de joaillerie transposées sur la coutellerie. Il dit qu’il « butine la moelle de chaque métier pour créer et améliorer le résultat final ».

 

Pascal reçoit le prix de la SEMA (Société d’Encouragement aux Métiers d’Art) en 2008, départemental et régional. 

Il reçoit la distinction de Meilleur Ouvrier de France en 2019.

 

 

Volonté de transmission

Pascal emploie dans son entreprise quatre personnes et deux stagiaires.

Il aimerait avoir, comme on le pratiquait autrefois, des jeunes qui le suivent en permanence et apprendraient, auprès de lui, les mêmes gestes, du rangement d’un atelier de gravure au classement de l’outillage. Il souhaite transmettre son métier à l’instar de ses prédécesseurs au XVIIIème siècle et oppose cette pédagogie, ces « gestes vérité », à l’éducation d’aujourd’hui.

 

 

La Fondation Rémy Cointreau permet à Pascal Renoux de mettre en place des postes de travail supplémentaires ainsi que d’acquérir des machines à poncer les métaux.

François Gilles - Sculpteur Ornemaniste

BOIS

Sandrine Raffin - Archetière

BOIS