Maxime Bellaunay – Ebéniste des territoires

Île-de-France – 1995

 

Maxime Bellaunay est diplômé de l’école Boulle d’un BMA en ébénisterie (2016) et d’un DMA spécialité décors et traitement de surface (2018). Suite à ce parcours, il entre en résidence aux Ateliers de Paris. Depuis, il y exerce son métier dans son atelier.

 

Sa pratique conjugue matière, nature, et savoir-faire au pluriel. Il est ce qu’on appelle un ébéniste des territoires. Pour comprendre, il convient d’en décortiquer ce statut.

Selon l’INMA, « l’ébéniste conçoit et réalise des meubles d’agencement, des meubles de style ou de création, à l’unité ou en petite série. Traditionnellement attaché au travail du bois, notamment des essences rares et précieuses, l’utilisation s’ouvre à tous types de matériaux – Corian, textile, métal, verre, pierre, etc. ». Ainsi, le métier d’ébénisterie est aujourd’hui envisagé comme un savoir-faire d’association de matières dont le but est de créer un objet fonctionnel ou décoratif. C’est de cette manière que Maxime Bellaunay s’inscrit en tant qu’artisan. Il utilise le bois, la pierre ou encore le métal pour réaliser chacune de ses pièces. Puis, il les associe les uns aux autres pour en faire des pièces uniques de création.

 

Le mot « territoire » quant à lui, est associé à la passion de Maxime Bellaunay pour le voyage. Tous ces voyages sont le moyen de découvrir de nouvelles matières, d’aller à leur rencontre et de les envisager comme outils de création.

 

Avec ses méthodes très spécifiques, il conçoit et réalise des objets conjuguant différents savoir-faire et matériaux. Il entretient un dialogue permanent avec le design inscrivant son savoir-faire dans des projets variés : mobilier, objet ou encore luminaire. Il conçoit du mobilier sur-mesure pour des particuliers et des objets édités en petites séries, issus de ses collaborations en France et au Japon.

 

Recherche et innovation

 

La particularité de Maxime Bellaunay se trouve dans son inspiration par le voyage. C’est ainsi qu’il découvre les matières brutes et qu’il se les approprie en les envisageant dans des projets de création. Aussi, pour exploiter ces découvertes de matériaux et les appliquer, il se doit d’en connaître les techniques propres à chaque matière de chaque environnement. En effet, l’usage de ces techniques diffère selon les origines et les territoires.

 

La pierre constitue l’un des éléments qu’il travaille le plus. Il voyage en étudiant les roches dans leur milieu. Il s’imprègne également des paysages et savoir-faire qui les modèlent. Leurs origines géologiques, humaines et culturelles chargent de sens les futures créations.  Il crée en partant d’un bloc. Puis il vient y arracher la matière sans la travailler. Geste après geste, impact après impact, la matière se révèle dans sa forme la plus pure et l’objet se dessine à travers elle. La forme primitive qui se dévoile alors, dialogue avec la structure fonctionnelle ou sculpturale qui l’accompagne.

 

Maxime Bellaunay fait confiance à la matière et lui laisse cette infinie liberté dont tous les hommes se sont inspirés, l’objectif étant qu’elle puisse délivrer l’atmosphère et les couleurs dont elle se dote. Ainsi, l’objet n’a plus seulement un statut d’objet mais va bien au-delà en représentant un territoire venant réveiller nos sens.

 

Par ailleurs, avec un profond respect pour la matière qui ressort de ses méthodes de travail, l’artisan s’inscrit inévitablement dans une démarche de responsabilité environnementale.

 

Volonté de transmission

 

Depuis 2019, Maxime Bellaunay enseigne deux jours par semaine à l’Ecole Boulle au sein du département Design d’Objet ainsi qu’à l’Ecole de Condé où il encadre l’atelier de prototypage. Il souhaite par la suite initier des résidences au sein de son atelier en accueillant d’autres artisans. L’objectif étant de développer des projets collaboratifs.

 

La Fondation Rémy Cointreau est heureuse de soutenir Maxime Bellaunay dans l’acquisition d’un ensemble d’outillages de taille de pierre et d’équipements d’atelier.

Sophie Théodose - Enlumineur contemporain

ENLUMINURE

Bruno de Maistre - Architecte de mobilier

BOIS