Laurel Parker – Design et Reliure d’art

Île-de-France – 1968 

 

Laurel Parker travaille depuis plus de 25 ans dans le domaine du papier, du design et de l’édition.

 

Après deux années au sein des Ateliers de Paris, elle crée son propre atelier en 2008 à Romainville. Celui-ci est spécialisé en design et fabrication de livres, d’objets de présentation et de conservation sur-mesure. L’atelier collabore avec des artistes, des éditeurs, des institutions, et des maisons de luxe comme Hermès, Louis Vuitton, Cartier Archives, la BNF, Van Cleef & Arpels, Chaumet, et bien d’autres.

 

Son travail est entièrement artisanal. De plus, elle utilise aussi bien les techniques traditionnelles de la reliure que les nouvelles technologies réservées à l’industrie. Grâce à cela, son travail gagne en qualité et en précision. Elle collabore avec des artistes et d’autres artisans notamment des imprimeurs, des doreurs, des pareurs, des ébénistes, des restaurateurs du patrimoine, des opérateurs de machines de découpe numérique et laser.

 

En 2018, Laurel Parker devient membre des Grands Ateliers de France. Cette même année, elle crée sa propre maison d’édition.

 

En 2019, elle est nommée pour le Prix Révélation de l’ADAGP au Salon MAD, pour sa cinquième édition, Swatchbook. Ce travail résulte d’une collaboration avec l’artiste Sara MacKillop.

Laurel Parker et son associé Paul Chamard sont lauréats en binôme de la Villa Kujoyama en 2019. Leur travail est exposé en 2019 à la Nuit Blanche Kyoto.

 

 

Volonté de transmission

La transmission est un point essentiel de son travail. Depuis 1996, Laurel Parker anime des workshops dans des écoles d’art en France et à l’étranger. Parmi elles, l’INP ou l’AA School of Architecture. De plus, elle est membre de jurys et participe à des conférences (jury VAE à l’ENSP Arles, conférences à la Viva Villa en 2018, Ecole Duperré, etc.). Les thèmes de ces ateliers et de ces conférences gravitent autour de l’édition de livres et des techniques graphiques et de design.

 

Plusieurs fois par an, elle accueille des stagiaires. Elle forme également des apprentis dans le cadre du Prix de perfectionnement au Métiers d’Art de la Ville de Paris en 2014 et en 2021. Chaque année, Laurel Parker participe aux Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA). C’est dans ce contexte qu’elle accueille le public dans son atelier pendant trois jours.

 

La Fondation Rémy Cointreau soutient Laurel Parker dans l’acquisition d’un massicot électrique qui lui fait gagner un temps précieux dans la découpe du papier. Cela lui permet de proposer de nouvelles formes d’éditions.

 

 

En vidéo, faites la découverte du savoir-faire d’exception de Laurel Parker.

 

Grégoire Scalabre – Sculpteur céramiste

CÉRAMIQUE

Joël Guillaume – Ferronnier d’art

MÉTAL