SAVOIR-FAIRE DE LA

RELIURE

Le savoir-faire de la reliure

La reliure est aussi ancienne que la naissance du livre, ou de ce que nous pourrions appeler codex. Celui-ci est apparu au Ier siècle de notre ère dans le monde romain. Il n’a cessé d’évoluer notamment au Moyen-Âge avec les écritures religieuses. Ce savoir-faire a connu son apogée en France au XVIIIe et XIXe siècle avec la technique de la reliure traditionnelle. Le développement de l’industrialisation au XIXe siècle a permis la production en série de livres, effaçant petit à petit les techniques traditionnelles. Aujourd’hui, le numérique prend une place importante, mais les livres n’ont pas disparus. Le savoir-faire de la reliure devient alors rare et précieux. Il trouve de nouveaux horizons notamment dans la création contemporaine.

L’objectif de ce savoir-faire est de créer ou de réparer des livres afin de les rendre solides et pérennes dans le temps. Il consiste aussi à les embellir avec la couverture notamment, dont le design est souvent extrêmement poussé. Pour ce faire, le relieur maîtrise son geste. Mais il possède également une grande complicité et une grande sensibilité avec l’objet. Il l’écoute et le manipule avec soin, mais le lit également afin d’associer le design au contenu.

La reliure nécessite d’être polyvalent. En effet, elle demande de maîtriser les techniques ancestrales qu’il faut associer à une grande créativité. L’utilisation de différents matériaux permet de diversifier et de contemporanéiser l’habillage et la structure des livres. Ainsi on peut retrouver des matériaux comme du velours ou du cuir, ainsi que des incrustations d’or, d’argent, de nacre ou encore d’ivoire.

Enfin, aujourd’hui, les artistes utilisent ce savoir-faire comme moyen d’expression ou font appel à des artisans spécialisés pour la réalisation de leurs pièces.

Laurel Parker

Laurel Parker pratique la reliure qu’elle applique à la création ainsi qu’à la restauration. Elle produit des livres, des boîtes, des coffrets à destination d’artistes, d’agences, de Maisons de luxe ou encore de grandes institutions. Son travail ne correspond pas à la reliure classique même si elle en exploite plusieurs techniques traditionnelles. Parmi ses réalisations on compte, entre autres, une boîte unique pour la présentation d’un parfum et la création de la carte du restaurant étoilé l’Abysse. Par ailleurs, elle a travaillé avec l’artiste plasticienne Françoise Pétrovitch pour l’édition autour de ses oiseaux.